Des chemises qui s’illuminent avec des publicités LED. Des textiles avec sonde de température intégrée. Des joggings (jogging sarouel noir homme, jogging sarouel slim homme) et des vestes qui changent de couleur pour montrer l’intensité de l’entraînement d’un athlète… La technologie a bel et bien fait son entrée dans le monde du sportswear et la tendance est à une plus grande démocratisation pour que les vêtements sportswear high-tech soient accessibles au plus grand nombre. La technologie n’est plus cantonnée à l’espace de votre bureau ou de votre smartphone… elle a maintenant le potentiel d’entrée dans votre garde-robe. Stratom vous en dit davantage sur le sportswear, le prêt-à-porter et les nouvelles technologies.
Une technologie utile et des opportunités sans limites
Les vêtements empreints d’éléments technologiques se trouvent tout d’abord dans le sport et le milieu des soins médicaux en vue d’améliorer la performance et d’aider les gens à perdre du poids. Les créateurs intègrent des éléments techniques dans les tissus pour donner aux vêtements une touche de modernité, alors que les joueurs utilisent des technologies portables pour améliorer leur jeu. Nous vivons une époque dans laquelle la culture et la technologie sont omniprésentes et la mode n’échappe pas à ce phénomène. Dans certains domaines, des technologies liées aux réseaux sociaux prennent leur envol et contribuent à la mode à suivre le flot par le biais d’un moyen d’expression personnelle, permettant de continuer à communiquer là où les ordinateurs et les portables trouvent leurs limites.
Les chercheurs et designers de vêtements de mode utilisent ainsi les technologies dans les vêtements et les accessoires, se montrant très enthousiastes quant aux opportunités qui sont offertes à eux.
Lors du 12e symposium international de Pittsbugh, en septembre dernier, les chercheurs, designers, fashionistas et autres gourous de la mode et de la technologie ont pu découvrir que les vêtements intelligents pouvaient dépasser toutes les limites de l’imagination. D’un vêtement qui facilite l’apprentissage du piano aux gadgets intégrés qui comptent les calories brûlées, les aliments consommés et la durée du sommeil d’un individu, l’étendue des domaines abordés est large.
Aux États-Unis, on parle de « Computational Couture », qui pourrait se traduire par « la haute couture informatisée », et l’on brandit des vêtements de toutes sortes, créés par des couturiers high-tech innovants. Des vêtements utiles ou dont l’utilisation est détournée grâce à la technologie comme le projet du « Charming Burka », capable d’envoyer une image du visage de celle qu’il apporte (ou tout autre partie du corps) via Bluetooth.
La transition vers l’avenir des vêtements intelligents
Au fur et à mesure que la numérisation progresse dans les entreprises, les DSI gèrent au mieux la transformation numérique, la faisant l’une des priorités clés pour l’entreprise. Un secteur d’avenir, si l’on en croit l’initiative de deux universités, la Georgia Tech et l’Université d’Australie-Méridionale, qui proposent des cours pendant lesquels les étudiants sont invités à travailler sur des vêtements intelligents, la réalité augmentée et la réalité virtuelle.
Nous sommes donc très loin des premières aides auditives développées à la fin du XIXe siècle et de l’ordinateur analogique de poche utilisé pour prédire les numéros gagnants à la roulette, développé par Edward O. Thorp et Claude E. Shannon en 1961… En 2006, la société CuteCircuit a fait la une des journaux avec son « Hug Shirt », une chemise dans laquelle des capteurs sont déclenchés par la chaleur de la peau, le toucher et les battements de cœur.
Si nos vêtements traduisent une forme d’expression personnelle, il semble tout naturel que la technologie finira par influencer la manière dont nous nous exprimons et dont nous communiquons.
Il est difficile d’identifier précisément l’origine exacte du regain d’intérêt pour le domaine des vêtements intelligents, mais il va de soi que les dernières créations en sont responsables, au moins en partie. Les robes qui se métamorphosent mécaniquement de Chalayan, par exemple, montrent que la technologie est capable de déplacer des montagnes, mais également de contribuer à l’esthétique du prêt-à-porter.
Technologie et sportswear : une association naturellement réussie
Dans le domaine du sportswear, la révolution technologique est en perpétuel mouvement, les usagers étant particulièrement réceptifs quant à l’amélioration de leurs performances par le biais d’accessoires high-tech. Un créneau tout particulièrement intéressant qui laisse aux designers de nombreuses possibilités. Proposer des pièces (jogging sarouel noir homme, jogging sarouel slim homme, short, t-shirt long homme) incorporant un mécanisme de thermorégulation qui allie esthétisme et praticité ne peut qu’éveiller l’intérêt de ceux et celles qui sont orientés vers le sportswear et la performance.
Il en est de même en matière de matériaux, la technologie permettant un tissu aussi léger qu’une seconde peau, visant à évacuer la chaleur et la transpiration.
En matière de protection, les vêtements anti-UV sont déjà omniprésents à travers un grand nombre de pièces (t shirt long pour homme, short streetwear homme etc.), utilisés pour protéger les rayonnements du soleil mais également pour prévenir le vieillissement prématuré de la peau.
Le mariage du sportswear et de la technologie est donc une association réussie qui laisse présager des accessoires innovants dans les années à venir. À suivre…